Sexe, genre... en savoir plus

Dépression : Les femmes toujours plus à risque?


Ménopause

La période de la ménopause est aussi associée à de profonds changements hormonaux. Encore une fois, l’estrogène aurait un impact sur le système sérotoninergique, diminuant le nombre de site de liaison pour le 5-HT, ce qui se répercuterait sur le contrôle de l’humeur. Toutefois, certains facteurs semblent prédisposer davantage à l’apparition de la dépression durant cette période. Ainsi, les femmes vivant des symptômes vasomoteurs, plus connus comme les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, durant la ménopause semblent plus sujettes à la dépression.

Également, il ne faut pas négliger la perception de la ménopause comme faisant partie des facteurs prédisposant à la dépression. En effet, cette dernière est davantage observée en Amérique du Nord où la ménopause est vue comme une étape négative dans la vie d’une femme plutôt qu’un processus normal du vieillissement. Les femmes nord-américaines ont  une vision plutôt négative de cette période, qui leur signifie que la vieillisse approche, et cela peut occasionner beaucoup de détresse chez certaines d’entre elles, au-delà des changements hormonaux qui peuvent contribuer à un certain niveau.


Chaire sur la santé mentale Femmes/Hommes Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine – site web