Effets sur la mémoire

Comment améliorer sa mémoire?


Porter attention et se concentrer

Les deux premières méthodes sont sans aucun doute les plus importantes. Si, par exemple, vous êtes en train de lire vos courriels et que le téléphone sonne, arrêtez de lire et écoutez ce que la personne dit. Autrement, vous puiserez dans le même bassin de ressources (verbales dans ce cas), que vous assécherez rapidement.

À Retenir

  • Porter attention
  • Se concentrer sur un seul objectif à la fois (pour ne pas épuiser ses ressources)
  • Répéter, récapituler et prendre des notes dans un cahier
  • Réfléchir à la situation et essayer de découvrir des liens

Répéter, récapituler, prendre des notes

Vous avez probablement déjà répété une liste d’items (un numéro de téléphone) plusieurs fois afin de vous en souvenir plus tard. Cette méthode peut servir à consolider les informations. Une autre méthode consiste à écrire l’information, en plus de la répéter. En écrivant l’information à retenir, vous récapitulez et, plus vous récapitulez, meilleures seront vos chances de vous en souvenir. Si vous prenez vos notes toujours de la même façon (dans le même cahier ou dans votre agenda), il vous sera plus facile de récupérer l’information. Des petits bouts de papier sont si vite perdus!

Souvenez-vous, cependant, que seule une petite quantité d’informations peut être entreposée dans la mémoire à court terme (7 +/- 2 items). Le plus d’informations vous essayerez de retenir, le plus difficile ce sera. De plus, pour que l’information à retenir passe de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme, vous devez la répéter et récapituler pendant au moins 15 à 30 secondes. Autrement, ce sera vite oublié.

Réfléchir

Finalement, réfléchissez aux informations à retenir. Il s’agit d’une façon inébranlable de graver l’information dans sa mémoire. En fait, cette méthode est préférable à la répétition et la récapitulation. En réfléchissant à l’information à retenir, nous devons faire des liens entre les différents types d’informations. Par exemple, si vous essayez de vous souvenir du nom d’une personne que vous venez de rencontrer, essayez de l’associer à une caractéristique : « Robert ressemble à Brad Pitt » ou encore « Jeanette a des lunettes ». En faisant cela, vous réfléchissez et découvrez des liens avec les informations que vous avez déjà en mémoire. La prochaine fois que vous rencontrerez Robert, sa ressemblance à Brad Pitt sonnera une cloche et vous vous rappellerez plus facilement son véritable nom (Robert, et non Brad)!

Réfléchir à l’information à retenir est la façon la plus sûre de graver cette information dans sa mémoire.

Pour les parents

Un petit extra qui vous permettra d’aider vos enfants à faire leurs devoirs. S’ils ont l’habitude d’écouter des chansons ou de laisser le téléviseur allumé lorsqu’ils font leurs devoirs, ils auront nécessairement plus de difficulté à enregistrer les informations pertinentes parce qu’ils puiseront dans un bassin de ressources (verbale-verbale). Se concentrer sur une seule tâche à la fois est essentiel!

Exemple

Dans mon cours de biologie, j’ai dû recourir à cette histoire pour apprendre où les anticorps IgA (immunoglobuline A) sont sécrétés dans l’organisme. IGA est le nom d’un supermarché au Québec. Alors je me rends à l’épicerie pour acheter 1L de lait, puis l’odeur des petits pains me donne faim et me fait saliver. Lorsque j’arrive à la caisse, je me rends compte que je n’ai pas mon porte-feuille, donc je pleure. Les anticorps IgA se retrouvent dans le lait, la salive et les larmes. Soit dit en passant, j’ai pris ce cours en 1999 et je m’en souviens toujours!

Il n’est pas nécessaire d’élaborer une histoire aussi complexe que celle-ci pour établir des liens entre les informations à retenir et celles qui sont déjà dans votre mémoire. Il suffit d’y réfléchir un peu pour augmenter vos chances de bien apprendre et de vous souvenir de ces informations.


Chaire sur la santé mentale Femmes/Hommes Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine – site web