Effets sur la mémoire

La mémoire affectée par le stress


Comment le stress altère-t-il la mémoire?

Comment le stress interfère-t-il avec la mémoire? Pour répondre à cette question, nous devons d’abord comprendre comment la mémoire fonctionne. Le processus de la mémoire (la mémorisation) nous permet d’acquérir, de retenir et de se souvenir d’informations ou d’expériences. Nous avons une mémoire à court terme et une mémoire à long terme. D’abord, l’information est façonnée dans la mémoire à court terme (aussi nommée mémoire de travail), puis elle est entreposée dans la mémoire à long terme. Voyons comment.

ASTUCES

Comment se souvenir des trois étapes de la mémorisation : l'encodage, c'est écouter une chanson pour la première fois, la consolidation, c'est graver cette chanson sur un disque compact, et la remémoration, c'est écouter la chanson gravée.

 

L’information suit un chemin précis en trois étapes.

1- L’Encodage est la perception de l’information qui est transformée pour devenir un souvenir (par exemple, un numéro de téléphone).

Encodage

 

 

 

 

 

 

 

 

2- La Consolidation est l’étape où l’information est gravée dans la mémoire à long terme, par exemple, en répétant le numéro de téléphone dans sa tête. C’est un peu comme lorsque l’information est gravée sur un disque compact. Une fois gravée, l’information fait partie de la mémoire à long terme.

Consolidation 

 

 

 

 

 

 

 

3- La Remémoration consiste à rappeler l’information entreposée dans la mémoire à long terme à la conscience, par exemple, signaler le numéro de téléphone le lendemain.

Remémoration 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le stress peut interférer à chaque étape du processus de mémorisation.

Interférer avec la mémoire

Lorsque nous encodons de l’information, plusieurs méthodes peuvent aider à consolider l'information. La plupart du temps, nous répétons simplement l’information. Prenez par exemple le numéro de téléphone 761-6131. Maintenant, allez le composer sur le téléphone le plus proche. Vous allez certainement répéter mentalement ce numéro jusqu’à ce que vous arriviez au téléphone. En faisant cela, vous vous assurez que l’information demeure active dans votre mémoire de travail (mémoire à court terme).

Bien que cette méthode fonctionne la plupart du temps, elle demeure très sensible aux interférences. Par exemple, si vous croisez une amie, Marie, sur votre chemin vers le téléphone et qu’elle se met à vous parler, il est fort probable que vous oubliiez le numéro.

RAPPELEZ-VOUS

Vous ne pouvez pas oublier ce que vous n’avez pas d’abord encodé! Cependant, ce n’est pas parce qu’une information est consolidée dans votre mémoire à long terme qu’elle est en sécurité. Le stress peut également interférer avec votre capacité à rappeler à la conscience les informations consolidées dans votre mémoire à long terme.

Le stress est comme Marie qui croise votre chemin avant même que vous ayez le temps d’encoder la nouvelle information. Lorsque vous êtes stressés par quelque chose (ex.: un collègue au travail), cet agent stressant interfère avec votre capacité à encoder de nouvelles informations. Lorsque vous dites avoir « oublié » la rencontre de bureau ou d’emmener vos enfants chez le dentiste, peut-être n’avez-vous pas vraiment oublié. Vous n’avez peut-être tout simplement jamais encodé cette information la première fois que vous y avez été exposé.

Il est fort probable que vous n’ayez pas encodé l’information dès le départ. Lorsque votre collègue vous a annoncé la tenue de la rencontre, vous ne portiez pas tout à fait attention à ce qu’il vous disait parce que votre cerveau était accaparé par l’agent stressant. Ainsi, l’information concernant la rencontre ne s’est même pas rendue dans votre mémoire, elle n’a pas été encodée. Elle n’a donc pas été consolidée dans votre mémoire à long terme.

Stress et encodage 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le saviez-vous?

Les hormones du stress ont la propriété de s’assurer de votre survie en facilitant la formation de mémoires reliées à un événement traumatisant (par exemple, la chasse au mammouth dans la préhistoire).

 

Par exemple, le numéro de téléphone que vous avez composé est consolidé dans votre mémoire à long terme. Désormais vous le connaissez par cœur. Mais il est fort probable que demain, quand vous vous apprêterez à composer ce numéro et que Martin vous interrompra, vous ne pourrez plus vous souvenir du numéro. Le stress peut agir de la même façon et vous empêcher de ramener à votre conscience l’information consolidée dans votre mémoire.

Stress et rappel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À retenir
La mémorisation consiste en trois étapes sensibles aux interférences. Le stress est la principale source d’interférence et peut nuire à chaque étape de la mémorisation (l’encodage, la consolidation et la remémoration). Pourquoi, alors, oublions-nous lorsque nous sommes stressé


Chaire sur la santé mentale Femmes/Hommes Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine – site web