Dans la vie courante

19 novembre 2010

Jouer à un jeu video violent n’a pas d’impact sur notre cortisol

Un jeu est considéré comme violent si la seule chance que le personnage a de survivre est de tuer tous les autres personnages qu’il rencontre au cours de son aventure. Des chercheurs suédois se sont demandés si notre niveau de stress pouvait être influencé par le fait de jouer à ce type de jeu. Pendant 2 h, un soir de semaine, ils ont donc demandé à des garçons de 12 à 15 ans soit de jouer au jeu violent, soit je jouer à un jeu non violent, soit de ne pas jouer. Ils ont collecté la salive de ces adolescents avant de jouer, juste après, puis le lendemain. Aucune différence dans le niveau de cortisol salivaire n’a pu être mise en évidence entre les trois activités. Les auteurs en concluent que le réalisme des jeux violents n’est pas suffisant pour induire une réponse de stress.

Titre : Playing a violent television game does not affect saliva cortisol.

Auteurs : Malena Ivarsson, Martin Anderson, Torbjörn Akerstedt, Frank Lindblad.

Laboratoire : Stress Research Institute, Stockholm University

Journal : Acta Paediatrica (2009) vol. 98 pp. 1049-1056

Source : http://dx.doi.org/10.1111/j.1651-2227.2009.01271.x


< Retour


Chaire sur la santé mentale Femmes/Hommes Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine – site web