Dans la vie courante

9 juillet 2014

Le stress affecte la qualité du sperme

Selon une étude publiée en 2014 et réalisée aux États-Unis, le stress que vivent les hommes aurait un effet néfaste sur la qualité de leur sperme.

193 hommes âgés entre 38 et 49 ans se sont portés volontaires à l’étude. Ils ont tous rempli trois questionnaires portant respectivement sur le stress qu’ils vivent au travail, le stress qu’ils perçoivent dans la vie courante (subjectif) et finalement le stress vécu lors d’événements marquants (objectif). De plus, chacun de ces hommes devait fournir 2 échantillons de sperme, et ce, à 2 semaines d’intervalle tout en restant abstinent de 2 à 5 jours avant la remise des échantillons. Ces derniers ont été évalués selon trois critères de fertilité, soit la motilité, la morphologie et la concentration des spermatozoïdes.

Les résultats de cette recherche établissent que plus les niveaux de stress subjectif et objectif sont élevés, plus la motilité et la concentration des spermatozoïdes dans le sperme diminuent.  Les résultats suggèrent aussi que plus les niveaux de stress subjectifs et objectifs augmentent,  plus le nombre de spermatozoïdes déformés augmente. Ceci indique donc une baisse de fertilité chez l’homme stressé. Cette recherche exclut toutefois le lien entre le stress objectif (tel que mesuré par la concentration d'hormones de stress) et la fertilité. Aussi, aucun lien entre le stress vécu au travail et la qualité du sperme n’a pu être établi, contrairement à ce que rapportait canoë dans son récent article. Notons cependant que le chômage a effectivement un effet sur la qualité du sperme. Finalement, il serait intéressant dans de futures recherches d’étudier le mécanisme physiologique précis par lequel le stress parviendrait à affecter la qualité du sperme. 


< Retour


Chaire sur la santé mentale Femmes/Hommes Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine – site web