Dans la vie courante

3 juin 2013

Les enfants actifs sont moins réactifs au stress

Les enfants qui s’adonnent à de l’activité physique de façon régulière sont en meilleure forme physique et mentale. Toutefois, les raisons entourant ces observations sont inconnues. Un groupe de chercheurs de la Finlande souhaitait savoir si l’activité physique avait un impact positif sur le système de stress et les niveaux d’hormones de stress. Les chercheurs ont mesuré le niveau d’activité physique et les niveaux d’hormones de stress (lors d’une journée régulière et en réponse à un stress psychosocial) chez un large échantillon communautaire d’enfants âgés de 8 ans. Les résultats démontrent que le groupe d’enfants avec un faible niveau d’activité physique a une plus grande réponse de stress lorsqu’exposé à un stress psychosocial. À l’opposé, le groupe qui pratiquait plus d’activité physique montrait une réponse de stress plus faible. L’activité physique n’a toutefois pas d’impact sur le niveau d’hormones de stress en l’absence de stress lors d’une journée régulière. Ces résultats suggèrent qu’une réponse plus adaptative à un stress pourrait expliquer les bénéfices démontrés chez les enfants qui pratiquent une activité physique régulière. Les auteurs discutent également du rôle important de l’activité physique comme tampon contre les stresseurs quotidiens. 


< Retour


Chaire sur la santé mentale Femmes/Hommes Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine – site web