Dans la vie courante

22 mars 2011

L’exercice améliore la cognition et réduit les hormones de stress

Des chercheurs de l’Université de Washington ont analysé la façon dont l’exercice est associé à la performance de mémoire et aux hormones du stress (cortisol). Ils ont comparé deux groupes de personnes âgées avec des troubles cognitifs modérés. Un groupe a réalisé des exercices supervisés d’aérobie tandis qu’un autre groupe a réalisé des exercices supervisés d’étirement. Les activités physiques ont été pratiquées 4 fois par semaine pour une durée de 6 mois. De façon intéressante, une amélioration du fonctionnement cognitif a été observée pour le groupe pratiquant les exercices d’aérobie comparativement au groupe pratiquant les exercices d’étirement. De plus, ces bénéfices se sont avérés plus importants pour les femmes que pour les hommes. Les femmes du groupe « aérobie » ont également été les seules chez lesquelles une diminution des niveaux de cortisol a été observée au cours de l’étude. Les auteurs concluent que l’exercice physique de type « aérobie » pratiqué de façon régulière améliore le fonctionnement cognitif des personnes âgées ayant des troubles cognitifs modérés. Cette étude appuie des données antérieures qui montrent que l’exercice physique régulier peut diminuer les niveaux de cortisol et être bénéfique à un âge avancé.

Titre: Effects of Aerobic Exercise on Mild Cognitive Impairment: A Controlled Trial

Auteurs: Laura D. Baker; Laura L. Frank; Karen Foster-Schubert; Pattie S. Green; Charles W. Wilkinson; Anne McTiernan; Stephen R. Plymate; Mark A. Fishel; G. Stennis Watson; Brenna A. Cholerton; Glen E. Duncan; Pankaj D. Mehta; Suzanne Craft.

Laboratoire: Veterans Affairs Puget Sound Health Care System clinical research unit.

Journal: Archives of Neurology (2010), vol. 67 (1), pp.  71-79.

Source: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20065132


< Retour


Chaire sur la santé mentale Femmes/Hommes Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine – site web