Dans la vie courante

15 mai 2012

Manger… un réconfort pour les femmes stressées?

Un groupe de chercheurs américains ont récemment étudié la relation entre le stress et l’alimentation pour déterminer si l’aspect réconfortant de la nourriture était plus important chez les femmes très stressées.

59 femmes en bonne santé ont été soumises à une tâche de stress psychosocial et devaient remplir plusieurs questionnaires sur leurs comportements alimentaires et sur leur gestion du stress. Les résultats démontrent que les femmes avec un plus grand stress perçu sont plus à risque de manger leurs émotions et ont un plus grand indice de masse corporelle. Ce surplus de gras abdominal dérègle l’activité des hormones du stress et ce dérèglement peut indiquer un état de stress chronique. Ceci était observé par une réponse de cortisol plus basse après la tâche de stress.

Les chercheurs mentionnent qu’il serait intéressant de mesurer la quantité de nourriture ingérée directement après la tâche de stress pour mieux comprendre son impact sur les comportements alimentaires.



< Retour


Chaire sur la santé mentale Femmes/Hommes Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine – site web