All You Need
In One Single
Theme.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat
Cherchez ici :

Le lien entre une mère et son enfant a grandement attiré l’attention des scientifiques depuis de nombreuses années. Figure d’attachement et souvent la principale personne à fournir les soins, la mère a longtemps été vue comme une source d’influence majeure dans la vie d’un individu. Récemment toutefois, l’implication du père a commencé à être étudiée et les recherches suggèrent que le père peut également avoir des effets aux niveaux émotionnel, comportemental et physiologique chez l’enfant.

 

Récemment, une étude américaine s’est intéressée au rôle que peuvent jouer les pères sur la réponse de stress de leur enfant. Chez un peu plus de 200 familles, ce groupe de chercheurs a suivi l’évolution d’adolescents et d’adolescentes de 11-14 ans jusqu’à l’âge de 19-22 ans, de même que leurs parents (mère et père). Tous les parents ont répondu à un questionnaire sur leur engagement dans des activités communes (comme par exemple jouer à des jeux, magasiner ou cuisiner), et ce, plusieurs fois au cours de la période d’adolescence de leur enfant. À la fin de l’étude, les adolescents devenus jeunes adultes ont été exposés à un stress en laboratoire afin d’évaluer leur réponse de stress. L’étude a montré qu’un plus grand engagement paternel à l’adolescence prédit une plus faible réponse de stress chez les jeunes adultes. De manière intéressante, les résultats ne montrent pas d’influence de la mère sur la réponse de stress chez le jeune adulte, un résultat allant à l’encontre d’autres études montrant le rôle important de la mère sur la réponse de jeunes enfants, influence qui disparaît à l’adolescence. Autre fait très intéressant, le résultat était le même pour les pères biologiques et les pères adoptifs!

 

Ainsi, il semble important de prendre en compte l’influence du père dans le développement des individus. La relation entre un père et son adolescent(e) semble être plus importante que nous le croyions au départ, puisque favoriser l’engagement paternel semble avoir des effets bénéfiques sur le stress. Alors, à quand la prochaine activité avec papa?

 

Pour lire l’article (en anglais) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27808523