All You Need
In One Single
Theme.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat
Cherchez ici :

Que ce soit au niveau professionnel, académique ou personnel, la messagerie par courriel électronique est aujourd’hui un outil de communication indispensable. Une étude menée par deux chercheurs de l’University of British Columbia suggère que limiter la consultation de sa boîte de courriels réduirait le stress ressenti au quotidien.

Au cours d’une période de deux semaines, 124 adultes aux occupations variées étaient soumis à deux conditions expérimentales. Lors de la première semaine, ceux-ci devaient limiter la consultation de leurs courriels à un maximum de trois fois par jour (condition «consultation limitée»). La semaine suivante, ces mêmes participants n’avaient aucune restriction quant à la consultation de leurs courriels (condition «consultation illimitée»). Des questionnaires ont été administrés aux participants de façon quotidienne afin de mesurer divers aspects liés au stress et au bien-être psychologique.

Les résultats suggèrent que le stress quotidien des participants lorsque la consultation de courriels était limitée était significativement inférieur au stress ressenti lorsque l’accès aux courriels était illimité. Les participants se sentaient également plus productifs, plus en contrôle de leur environnement et présentaient des niveaux de bien-être psychologiquesupérieurs lorsqu’ils devaient limiter la consultation de leurs courriels. Qui plus est, la condition expérimentale avait comme unique effet de limiter le nombre de fois où le participant consultait ses courriels, et n’avait aucun effet sur la quantité de courriels reçus, lus ou répondus au cours de la journée. En effet, peu importe la condition expérimentale, les participants recevaient des quantités équivalentes de courriels et parvenaient tout autant à y répondre. La réduction du stress serait un bonus !

Il est important de préciser que les participants de cette étude avaient une certaine flexibilité quant à la consultation de leurs courriels. Bien entendu, certaines occupations ne permettent pas une telle flexibilité et nécessitent des correspondances constantes via messagerie électronique. Ainsi, pour certaines personnes, une telle limitation pourrait avoir l’effet inverse et créer un stress supplémentaire.